Apprends ton kata ! Na !

Publié le par maaatch

http://fc01.deviantart.com/fs30/f/2008/134/0/8/Katana_Wallpaper_by_XxArashiXx.jpg

 

   J'ai entendu a peu pres tout et n'importe quoi sur la fabrication des sabres japonais, les fameux katana, et du coup, je me suis mis à lire pas mal de sites internet pour voir ce qu'il en etait.

 

    Tout d'abord, je dois dire qu'à l'heure actuelle, il reste tres peu de forgerons specialistes en la matiere, et que l'age d'or du katana, etait au moment des guerres japonaises, vers 1700, on va dire, et que même à l'epoque, seuls les riches et les elus pouvaient avoir un vrai bon sabre de bonne qualite.

 

    Alors, pour avoir un bon sabre, il faut d'abord du bon minerai, que les forgerons purifiaient, en le chauffant, frappant, refroidissant., ne gardant que l'acier le meilleur. Ensuite, ils traient cet acier, par contenance de carbone. Plus il y en a, plus il est dur et tranchant, mais cassant.

 

    Donc, sur un sabre, il y a la lame, qui est constituée de l'acier le plus dur, le plus coupant, mais le dos de la lame, ainsi que le corps, sont constitués d'un acier plus souple, pour amortir les chocs, pour ne pas que le katana ne casse trop vite.

     Le forgeron part d'un pave d'acier, qu'il martele pour lui donner la forme voulu, et assemble donc les aciers suivant la partie de la lame. Ensuite, il recouvre le dos et le corps de la lame d'argile refractaire, car pour le refroidissement, une fois la lame chauffée au rouge, et plongée dans de l'eau froide, cela permet de donner un choc thermique plus important au tranchant, renforçant le côté dur et solide, par rapport au côté souple du corps, refroidi donc plus doucement, grace à l'argile. Vous me suivez toujours ?

 

     Au final, donc le melange souple/dur donne au katana son efficacite unique, impossible à faire à la machine. Le coup de main du forgeron, son choix de matiere est primordial.

 

     Pour terminer, des polisseurs viennent embellir la lame, la fignoler, la rendre encore plus tranchante, passant des dizaines de pierres differentes sur les parties du sabre, achevant cet oeuvre des temps passées !

Commenter cet article

maaatch 26/05/2011 11:08


oui, c'est ce que l'on a en tête, le vrai bon sabre de grand maitre en lames. Celui quin avant de casser, pouvait fendre presque comme du beurre, des fetus de paille, des casques, des tiges de
bambou, et autre...
ils existent encore, car quelques grands artisans concourent au japon pour tester le meilleur sabre de chaque année, il y a desd experts, mais bon, à l'heure actuelle, le katana est moins utile
dans la poche de tout un chacun...


hek 22/05/2011 07:40


Le mot "qualité" ici est relatif, les fana du sabre japonais ne jurent que par les sabres de grand maitres mais même à l'age d'or du katana ces pièces n'étaient pas très abondante.

Oui à comparé de nos épées et sabre occidental le katana était supérieur mais il faut relativiser les choses; les copies chinoise bon marché en acier au carbone se rapprochent plus à ce qu'il était
possible de voir porté par la majorité des samurais que les pièces de grandes qualité produite aujourd'hui au japon.
Après la deuxieme guerre mondiale il fallut séparer les sabres d'art (parfait, des pièces de maîtres) des sabres ordinaires et beaucoup de sabres passèrent alors à la "moulinette" donnant la fausse
impression que le sabre japonais était obligatoirement la perfection fait lame.


Runs 17/04/2011 23:50


Un très bon reportage est passé sur le sujet, sur Arte il y a quelques années. J'ai que la fin mais il me semble que JB en a parlé aussi, il l'a peut-être en entier...